Culture Design & Gaëlle Weissberg

Coup de cœur pour un buste en céramique de Gaëlle Weissberg.

Américaine de naissance, née dans une famille de scientifiques mais entourée d’artistes, Gaëlle Weissberg passera toute sa jeunesse en Nouvelle-Zélande. Ses parents amateurs de céramique s’essayaient à cet art pendant leurs loisirs. La présence de la céramique autour d’elle était si prégnante, qu’enfant, elle était convaincue que toute famille possédait un feu ! C’est ainsi que naîtra son engouement pour cette matière. Après une école de design et de communication à Wellington, elle enchaîne sur un diplôme de céramique à Otago, puis poursuit sa formation aux USA. Dès 1990, soutenue par ses professeurs, elle participe à une exposition collective au Musée d’Oakland à San-Franscico, un événement décisif pour sa carrière. Elle exposera ensuite à Savona en Italie, puis dans de nombreux pays dans le monde. En 1993, elle s’installe dans l’hexagone, une vie faite alors d’allers et de retours à l’étranger, avant qu’elle ne s’ancre à Saint Marceau où se trouve aujourd’hui son atelier. De ses rencontres professionnelles, elle retient surtout les années passées auprès de la céramiste Muriel Moody qui lui ont beaucoup appris. Elle s’intéresse aux travaux de Léonard de Vinci, à ceux du physicien et théoricien Michio Kaku, mais aussi à la parole bouddhique. Les oeuvres de Gaëlle Weissberg sont des visages ou masques, sculptures parfois monumentales, montées le plus souvent au colombin ou modelées. Leur aspect parfois un tantinet bouddhique n’a rien d’un hasard.

Culture design

J’ai été attrapée par le charme de cette céramique. À découvrir chez Culture Design, un espace dédié à l’art et au design.

Cet article vous plait. Partagez-le !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

1 réflexion au sujet de “Culture Design & Gaëlle Weissberg”

  1. Traduction du message : Bonne chance dans votre blog, que je continue à suivre régulièrement.
    Réponse : Merci pour les encouragements 🙂

Laisser un commentaire